Photographier un feu d’artifice

Souvent vers le 14 Juillet, les communes proposent un feu d’artifice. C’est l’occasion pour le photographe de choisir un lieu qui lui plaît, avec pourquoi pas, un reflet sur l’eau (lac, fleuve) si cela est possible, pour s’exercer dans ce genre de prise de vues.

Il y a tout de même quelques paramètres à respecter, pour être sûr de réussir la majorité de ses clichés.

  • Venez un peu plus tôt avant le début du feu d’artifice pour faire des repérages, et trouver ainsi un endroit adéquat pour avoir l’ensemble de la scène.
  • Travaillez avec un trépied, et si le feu d’artifice est assez long, vous serez aussi confortable sur une chaise de camping.
  • Utilisez un déclencheur souple, une télécommande, afin de pouvoir mieux se concentrer sur la synchronisation des déclenchements, sans bouger l’appareil photographique.
  • Faites préalablement la mise au point en mode manuel à l’infini ou sur le sujet (le ciel et les coulisses).
  • Au mieux, utilisez un grand angle, pour avoir l’ensemble des trainées lumineuses, quitte à recadrer par la suite.
  • Déclenchez en mode manuel, ISO 100, ouverture à F11 et le temps d’obturation à environ 3-6 secondes en fonction de la durée de l’explosion et aussi selon le type de trainée du feu d’artifice.

Si vous possédez un boitier numérique, vérifiez dès le départ, sur l’écran au dos de l’appareil, que les premières photos soient bien nettes ! Ne changez plus le réglage de l’angle de l’objectif (pour zoomer par exemple) pendant les prises de vue, cela a une incidence sur le réglage de la netteté… et dans la cadence des explosions, en alternance avec la pénombre, il est difficile de faire une mise au point juste.

Quelques exemples de photographies de feux d’artifices :

1400pxArtifice089panorama