Panosphère : exemple Little Planet Saumur

Dans la galerie Flickr, en recherchant le mot “Little planet”, vous trouverez une multitude d’exemples de photographies réalisées avec la technique de panosphère.

Il s’agit en fait d’un traitement numérique d’une photographie panoramique (360°, mais cela peut être également une portion de l’image), qui grâce à une manipulation sur Photoshop sera présentée de façon circulaire. Pour vous expliquer comment cela fonctionne, je vais vous présenter un exemple à partir d’une sélection d’une photo panoramique : dans mon cas non complète, il s’agit d’une vue le long de la Loire de la ville de Saumur, correspondant à une vue panoramique d’environ 120°. J’essais dans mon cadrage de faire particulièrement attention à ce que les extrémités correspondent au niveau des raccords.

Dans le logiciel Photoshop, j’ouvre ce fichier (ci-dessus) et le redimensionne via le menu : image >> taille de l’image au format carré en désactivant conserver les proportions. J’obtiens dans cet exemple une image carrée au format 1905 x 1905 pixels, laquelle j’opère une rotation de 180°. Ensuite, j’applique le filtre de transformation en coordonnées polaires via le menu : filtres >> déformations >> coordonnées polaires (mode rectangulaire en polaire). J’obtiens cette image suivante :

Il ne me reste plus qu’à faire quelques retouches esthétiques au niveau des raccords et du ciel nuageux, en utilisant les outils de retouche adéquats : outil tampon, pinceaux et outil correcteur. Je décide de faire une rotation afin de mettre le château de Saumur en valeur au sommet de l’image. De même, je rajoute un peu d’espace au ciel, via la fonction : taille de la zone de travail, en adaptant la masse nuageuse avec l’outil tampon, et rajoutant un faible effet de vignettage. Par ailleurs pour mettre la Loire en valeur, je change la couleur du fleuve actuellement grise en bleu clair. Voici mon image ainsi terminée !

Toutefois pour combler le ciel un peu vide, je rajoute différents feux d’artifices autour de “cette mini-cité ligérienne”, et je stylise la photographie en remplaçant le bleu du fleuve, par une vue intérieure (d’après une autre image) pour suggérer à quoi pourrait ressembler un toit conique du château… C’est là du montage expérimental, de l’interprétation libre !

Après tout, les feux d’artifices ont lieu la nuit, je continue donc de retoucher l’image pour obtenir ce résultat.