Tours : le quartier Europe-Chateaubriand, hier et aujourd’hui

Le quartier Europe-Chateaubriand, situé à Tours-Nord a été construit dans les années soixante, plus exactement entre 1966 et 1972, suite à une demande de logements dans le contexte d’une démographie grandissante, comme dans la plupart des villes en France. Voici premièrement une comparaison d’une vue aérienne de ce quartier (45 ans plus tard) et aussi un exemple de comparaison entre deux photos du centre de ce quartier, la rue Jemmapes avec le beffroi (40 ans plus tard), montrant la légère métamorphose urbaine de ce lieu, d’une superficie de 17 hectares. Ce quartier d’environ 10000 habitants a subit ces dernières années une valorisation urbaine, de part une rénovation des logements ainsi que des façades extérieures, une résidentialisation des halls d’entrée, un réaménagement des espaces verts, la construction de la médiathèque François Mitterrand (2007), la réfection du beffroi (d’une hauteur de 44 mètres) avec des logements et une mairie annexe à son pied (2008), la reconstruction de la piscine du Mortier (en 2010 au même endroit que l’ancienne piscine “Tournesol”), et tout récemment la ligne du tram (2013). De nuit, le toit du beffroi est illuminé et change de couleur progressivement toutes les 10 secondes. À noter, qu’il a existé avenue de Roubaix, une maternité jusqu’en 2003, qui a été rasée et remplacée par un complexe de logements privés. Le beffroi a été dès les années 1971 également un foyer socio-éducatif, en quelque sorte un lieu associatif, sportif et culturel, qui a accueilli notamment en 1973, le club d’astronomie du beffroi, qui est devenu par la suite en 1993 la Société Astronomique de Tours (celle-ci déménagea à Tauxigny en 1999).

L’esprit du lieu des jardins en Touraine… Tours-Nord en 1972 et la tour des Marques du Château de Chenonceau !